Skip to content →

Développement Personnel : Arrêt sur Image !

Avant d'atteindre mes 60 ans et achever mon projet, il reste :

2826Jours 10Heures 02Minutes 14Secondes

Ce 5 janvier 2017, il reste exactement 3.000 jours avant mon soixantième anniversaire en mars 2025. C’est un bon moment pour redéfinir où je souhaite arriver à 60 ans. Ce chemin passera par des changements importants que je classifierais presque tous dans la catégorie « évolution personnelle » !

J-3000

Si vous vous demandez déjà pourquoi je publie une histoire pareille sur internet, je réponds à la fin de l’article.

Comment me vois-je à 60 ans ?

Pour établir l’objectif général, je me projette dans le temps et je définis dès aujourd’hui l’état que je souhaite atteindre dans 3.000 jours. Pour faire simple et pour garder le cap, j’ai choisi une phrase facile à mémoriser qui synthétise l’essence de ce que je souhaite être. Définir un état d’être plutôt que des choses à faire me permet d’identifier de manière plus précise les différents ressentis (autrement dit : les émotions) que je souhaite faire miens.

Alors, roulement de tambours, cette phrase est :

A 60 ans je veux être en bonne santé, vivre en harmonie avec la femme que j’aime dans une région au climat doux, être indépendant financièrement, savoir mes enfants heureux dans leur vie et faire tous les jours ce qui me passionne !

A première vue, cette phrase semblera éventuellement « bateau » à certains d’entre-vous mais, tout bien considéré, elle l’est beaucoup moins qu’il n’y paraît. Je vous explique pourquoi plus loin dans ce billet.

Catégories

Dans cette phrase, j’énonce six catégories bien distinctes qui vont structurer mes réflexions pour me permettre de définir des stratégies et poser les premières actions concrètes :

  1. Santé
  2. Couple
  3. Lieu
  4. Finances
  5. Famille
  6. Passion

Comment suis-je aujourd’hui ?

Je vais tenter de résumer les choses afin d’éviter de faire de ce billet un roman fleuve !

Santé

Par quoi commencer ?

Par ce qui est flagrant pardi : je suis fumeur depuis de nombreuses années et je peux dire sans me tromper que fumer ne va pas de pair avec santé, même si cela rime.
Mon métier en tant qu’employé est très demandeur et fait de moi quelqu’un de très sédentaire. Je ne fais pas d’activité physique et, même si j’ai mon poids sous contrôle, je sens bien que je suis un peu mou à ce niveau là.
Mes nuits ne sont pas très bonnes. Je dors peu et je ressens beaucoup la fatigue en fin de journée.

Vous aurez compris que ces trois points sont ceux sur lesquels je vais travailler : restreindre la cigarette, m’activer et mieux dormir.

Pour le reste, ça va bien. J’ai cette chance, en dehors des points exprimés ci-dessus, d’éviter les maladies récurrentes du type rhume ou assimilé.

Couple

Si quelque chose va bien dans ma vie, c’est mon couple. Je ne vais donc pas m’étendre sur le sujet mais je préciserai seulement que je souhaite rester vigilant et car je ne considère jamais ma compagne comme étant « acquise ».

Lieu

J’habite Nivelles qui se trouve à 40km environ au sud de Bruxelles. Cette ville, qui m’accueille depuis plus de dix ans, est plutôt agréable comparée à Bruxelles mais son seul défaut, en ce qui me concerne, est d’être située en Belgique. Je profite (si je peux dire) donc du climat relativement peu clément que cette région a à offrir.

Finances

Depuis 1989, ma carrière évolue dans le monde des services informatiques. Depuis 2005, je travaille dans le domaine de la sous-traitance complète ou partielle des services informatiques d’entreprises « globales » (présentes dans de nombreux pays). Ma tâche est d’organiser et diriger une équipe pluri-disciplinaire constituée uniquement dans le but de faire l’offre au client final. Pour faire une telle offre, cela prend des mois ! On parle ici d’offres de plusieurs dizaines de million d’euros pour des contrats de plusieurs années consécutives.

J’ai donc un job de « cadre », je voyage beaucoup et mon salaire est en adéquation avec les responsabilités que j’exerce. Je gagne donc correctement ma vie.

Qu’est ce qui cloche donc ?

Beaucoup de travail et beaucoup de voyages font que je ne dispose plus d’assez de temps pour faire… autre chose, et cela commence à me peser sérieusement !

Famille

Comme pour mon couple, je n’ai pas grand chose à modifier pour ce qui concerne mes enfants. Ma relation avec eux est, me semble-t-il, saine et ils suivent leur chemin avec succès pour le moment. Je vais tout de même bien vérifier avec eux que c’est le cas.

Passion

J’ai, pour le moment, deux passions qui sont en mode « veille » (cf: le paragraphe « finances ») : la photographie et l’évolution du monde « internet ». Les deux me manquent et je compte bien remédier à cela.

J’ai une troisième passion qui possède deux faces : apprendre et enseigner ! C’est assez général, je le conçois. Peut-être devrais-je définir ceci comme quelque chose que j’aime beaucoup plutôt que de parler de passion. Pour le moment, je vais continuer à à l’appeler « passion ».

Quels chemins à explorer pour évoluer ?

Avant de parcourir les différentes options, j’aimerais vous montrer deux images qui caractérisent la manière dont je pourrais envisager une évolution personnelle.

Développement Personnel Changer de direction dans sa vie - Eric Heymans

Il y en a une que j’aime beaucoup, et l’autre pas du tout ! C’est le premier choix fondamental que je dois faire.

La première image qui montre une personne gravissant un escalier induit d’une manière ou d’une autre le sentiment que pour évoluer, il faut « grimper », « aller plus haut » ou encore « s’élever ». Je n’aime pas du tout cet état d’esprit qui non seulement sous-entend un jugement de valeur à propos de ma situation actuelle mais encore établit dans une certaine mesure ma position sociale par rapport à quelqu’un d’autre.

En revanche, la deuxième image montre une personne face à des directions différentes dans un même plan. Elle correspond d’avantage à mes valeurs et à la manière dont je souhaite évoluer. Il s’agit de construire un meilleur état d’être dans le respect de qui sont les autres.

Ceci étant dit, j’en reviens aux catégories qui demandent de l’attention.

Santé

Pour ce qui concerne la clope, je ne vois qu’un seul trajet possible : diminuer ma consommation jusqu’à arrêter. Je n’ai pas encore vraiment de stratégie établie mais à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai démarré un programme de limitation qui me fait déjà consommer moins de goudron et de nicotine chaque jour. Tout ce qui est pris est pris.

Je ne suis pas forcément amateur d’activités physiques à l’extérieur. Par le passé, j’ai fait du vélo tout terrain et de la course à pied. Je n’ai accroché avec aucun des deux. J’ai fait beaucoup d’autres sports étant plus jeune : musculation, natation, ping pong et voile pour ne citer qu’eux. Je connais les bienfaits que procure le sport et j’aimerais retrouver certaines de ces sensations.
Les meilleure pistes selon moi seront à trouver soit dans un club de fitness ou (et) dans l’utilisation des machines dont je dispose à la maison : le vélo elliptique et le rameur. Je pense qu’il y a déjà moyen de fameusement bouger ! D’emblée, ma préférence va au couple vélo / rameur.

Et puis, il y a tout le reste dont je ne sais rien ! Mais pour le savoir, il n’y a qu’un moyen : un bilan. Le rendez-vous est pris et je m’attends à quelques surprises.

Lieu

Une région avec un climat doux, c’est relativement facile à trouver. Avec Véronique, nous avons déjà exploré deux pistes : le sud de la France ou la Floride, aux Etats-Unis. Franchement, rien n’est décidé et d’autres options pourraient voir le jour.

Finances

Les finances sont en relation directe avec le travail et le lieu. Sauf qu’aujourd’hui, il existe internet qui permet d’éviter de se contraindre au choix d’une région précise.

Comme je suis persuadé que je suis capable de gagner ma vie « en ligne », c’est le chemin que je vais explorer.

Passion

La photographie me tient à coeur. J’aime autant la pratiquer que l’enseigner. Je n’ai pas encore de pistes concrètes à mettre sur la table si ce n’est de m’octroyer du temps pour les sorties et de me remettre à l’écriture sur mon blog photo.

Quels obstacles à dépasser pour rendre cela possible ?

La première chose qui me vient à l’esprit est : évoluer par étapes. Pas de big bang donc.
Pour réaliser des objectifs à terme dont certains sont assez ambitieux, il est important que je définisse des étapes intermédiaires exactement comme le font des alpinistes qui s’attaquent à un haut sommet. Ils se sont entraînés, ils disposent de plusieurs camps de base et chaque camp de base sert à s’acclimater et définir la meilleure stratégie pour atteindre le camp suivant, et ainsi de suite jusqu’au sommet.

Ensuite, je dirais que pour changer, il faut le vouloir.
Croyez-moi, je le veux et l’envie est bien là.

Après, il faut durer. Avoir un plan sur 3.000 jours va me demander de la rigueur et de la discipline. Je devrai m’astreindre en quelque sorte à respecter le plan et les échéances.

Puis, je dois accepter les changements de plan en cours de route. Ce n’est pas parce que je décide de ceci aujourd’hui que demain cela restera valable. Certaines choses aussi pourraient ne pas fonctionner comme prévu.  Il faudra que je sois capable de les voir et d’agir en conséquence.

Enfin, le plus gros obstacle à dépasser pour le moment est le temps. Vous imaginez bien que travailler sur ces six catégories en parallèle et obtenir des résultats rapidement va me demander du temps que je suis censé libérer. Il y a d’emblée comme un paradoxe insoluble.
Pourtant, je suis confiant. La mayonnaise va prendre. Si je bosse sur ces points 1 heure par jour en moyenne, j’ai à ma disposition à ce jour 375 jours calendrier de travail devant moi, soit l’équivalent de 17 mois à raison de 8 heures par jour en semaine. Vu comme ça, je me dis que c’est faisable.

Camp de base N° 01

Je ne sais pas encore de combien de camps de base j’aurai besoin. Qu’à cela ne tienne, cela ne m’empêche pas de définir le premier.
Je reviendrai sur ce point dans un prochain billet (Peut-être pas le prochain, mais bientôt).

Alors, bateau cette phrase ?

Tout ce qui précède n’a aucun sens sans l’objectif final, simplement et clairement énoncé. La phrase représente une sorte de mantra dans lequel puiser l’énergie de poursuivre. Il est plus facile d’aller quelque part quand on sait où on veut aller, non ?

Pourquoi publier cette histoire sur le net ?

Dans ma vie privée (par analogie avec ma vie professionnelle), j’écris assez peu et je garde en général peu de traces de ce que je réalise et parfois cela m’ennuie dans le sens où je ne sais plus exactement ce que j’avais défini et comment je voyais les choses. Du coup, je perds des idées et j’ai du mal à me les rappeler avec précision. Par ailleurs, il m’est très difficile de mesurer quand et comment les changements s’opèrent puisque je n’ai plus les références de base.

D’une part, écrire fait déjà partie du plan. Plus de rigueur disais-je.
Garder des traces va me permettre de mesurer et de vérifier ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et de me souvenir avec précision de ce que j’avais défini.
C’est très important pour moi et pour la réalisation du plan.

D’autre part, publier sur le net fait aussi partie du plan.
J’y vois deux avantages importants :

  1.  Rendre le plan public me force d’une certaine façon à tenir mes engagements et à éviter la procrastination. C’est une sorte de coup de pied au c.. permanent !
  2. Je l’écrivais au début du billet : j’aime apprendre et enseigner.
    Ce chemin ne sera pas fait que de choses connues. J’entrevois beaucoup de nouveautés et d’expérience à acquérir. Je pense que certaines personnes pourraient être intéressées de voir comment je m’y prends pour appliquer certains principes à leur propre vie ou à leur propre affaire.
    Si vous êtes l’une d’entre elles, n’attendez pas d’avoir 52 ans pour démarrer !

Priorités

Dans ce blog, je vais parler de la manière dont je ferai évoluer les six catégories que j’ai défini plus haut même si je pressens déjà que le gros du travail tournera autour des catégories « santé », « finances » et « passion ». Je partagerai mes réflexions, mes idées, mes stratégies et la manière dont je vais les mettre en application. Je publierai aussi les résultats.

Si tout cela éveille en vous une envie de voir la suite, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter (formulaire ci-dessous).

 

Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faireWalt Disney

 

******

C’est tout pour aujourd’hui.
Demain, le compteur montrera déjà « J-2999 » 🙂

Published in Développement Personnel

10 Comments

  1. Voituron Voituron

    Voilà une belle introduction pour de beaux changements en vue! Suis très curieuse de te suivre ces 3000 prochains jours! On devrait tous passer par ce genre de questionnement!
    Bon courage pour ces débuts!

    • Eric H. Eric H.

      Merci Sophie.
      Ce qu’il y a de bien avec ce questionnement, c’est qu’il est applicable à tous les âges et pour des périodes plus ou moins longues.
      Je ne manquerai pas de faire un suivi 🙂
      Belle journée,
      Eric

  2. J’ai déjà passé ce cap « de bonne espérance de vie ». Depuis lors, j’ai identifié et localisé un nouveau cap.
    Un bien joli programme étalé sur un période qui j’en suis certain sera passionnante.
    Au plaisir de te lire.
    Philippe Demeuse.

    • Eric H. Eric H.

      Merci Philippe.
      A bientôt,
      Eric

  3. Xavier V Xavier V

    Salut Eric,

    Intéressant. Interpellant. Instructif.

    Voilà 3 mots qui me viennent à l’esprit à la lecture du démarrage de ton »plan » que je suivrai avec plaisir et attention.

    Comme tu le précises, il est valable à tout âge.

    Bonne route mon ami.

    Xavier

    • Eric H. Eric H.

      Merci pour tes encouragements, Xavier.

  4. Ronny Ronny

    Prachtig en boeiend plan en tevens met dit nieuw jaar wens ik jou van harte de objectieven die je voor jezelf hebt gedefineerd of zal definieren.
    Als ex-roker kan ik je alleen maar goede dingen vertellen om te stoppen. Bij mij werkte de « onmiddelijke full-stop » het best. Ik hield in mijn gedachte dat ik bij de eerste sigaret opnieuw zou beginnen en het nog wel even konbuithouden zonder.:. Dat is nu al meer dan 10 jaar geleden. Het ga je goed Eric 🙂

    • Eric H. Eric H.

      Hey Ronny,
      10 jaren man. Proficiaat !
      Ik ben blij dat je in staat was om onmiddellijk te stoppen.
      Dit is het resultaat dat ik zou willen bereiken.
      Dank u voor jouw aanmoediging.
      Tot ziens,
      Eric

  5. Alexandre Alexandre

    Salut Eric,

    Je vais te suivre avec curiosité et intérêt.

    L’image de l’escalier n’est pas nécessairement synonyme « d’arrivisme »: elle peut aussi symboliser le fait que chaque étape n’est pas envisageable sans les précédentes. Chaque post de ton bloc sera une marche.

    J’espère qu’on aura l’occasion de se revoir « en vrai » avant 2999 jours, pour reparler du temps passé, ou pour que je t’explique la promesse que je tiens depuis 2503 jours: ça pourrait t’aider à arrêter de fumer!

    A+
    Alexandre, ton « bibliothécaire »

    • Eric H. Eric H.

      Bonjour Alexandre,
      Je n’ai jamais su que tu avais fumé et visiblement, je ne l’aurais jamais su si tu ne me l’avais pas dit !
      Je suis content d’avoir de tes nouvelles. C’est un effet secondaire du plan J3000 assez agréable.
      Je serais heureux de te revoir.
      A bientôt,
      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez la réponse en chiffre *

Objectif J Zéro

Pour rester informé(e) de la parution de nouveaux articles jusqu'à J0, abonnez-vous à ma newsletter.

Pas de recettes miracles ici. Votre boite de messagerie, mes articles, et c'est tout.

Merci. Je vous envoie un message afin que vous confirmiez votre adresse email.